LES 140 ANS DE LA SCP

Petit coup d’œil dans le rétroviseur.

Nous sommes au printemps de l’année 1877, il fait
bon se promener sur le boulevard de Saumur (pas
encore bd Foch) et croiser “les belles coquettes
en fraîches toilettes et les fringants officiers,
cambrés dans leurs vêtements militaires chamarrés”  (Mathilde Alanic).

 

Un soleil encore timide entre au jardin du Mail où le kiosque flambant
neuf, inauguré le 19 mai par Charles Gounod en personne, fait
résonner les cuivres de l’Harmonie Angevine.

Jules Bordier et Louis de Romain viennent de fonder l’Association
Artistique Concerts Populaires : un orchestre de 50 musiciens qui va
jouer dans le nouveau Théâtre achevé 6 ans plus tôt après l’incendie,
en 1865, de celui précédemment construit sur la place du Ralliement.

Le premier concert a lieu le 21 octobre 1877 au Cirque Théâtre,
quai National, aujourd’hui place Molière, un bâtiment en bois à
l’acoustique remarquable destiné à remplacer le Théâtre pendant sa
reconstruction, le Chanzy de l’époque en somme.

On y donne pour la première fois en entier la Symphonie Pastorale.
Le public est tout de suite enthousiaste : trois cents abonnés comme
aujourd’hui, des places gratuites pour les Ecoles Normales, les
établissements d’enseignement privé et les syndicats affiliés à la
Bourse du Travail.

La suite de l’histoire est à découvrir au Grand Théâtre d’Angers où
l’exposition pilotée par Nicolas Dufetel, Denis Huneau, musicologues,
et Sylvain Bertoldi, archiviste de la Ville, vous fera revivre 140 ans d’une
vie musicale angevine riche et mouvementée, donc passionnante.

2-28 juin 2017 19h-20h Kiosque du jardin du Mail
Concerts de l’Orchestre d’Harmonie
de la Ville d’Angers et de ses invités.

3 juin-27 août 2017 Grand Théâtre
Exposition 140 ans de vie musicale à Angers

3 juin 2017 20h concert de l’Orchestre d’Harmonie
Musiques originales pour instruments à vent 1877-2017
Entrée libre

28 novembre 2017 20h30 Grand Théâtre
ONPL concert anniversaire de la SCP
Jean Cras, Jules Massenet, Camille Saint-Saëns,
Henri Rabaud
Billetterie ONPL à partir du 28 août

29-30 novembre 1er décembre 2017
Université Catholique de l’Ouest et Foyer du Grand Théâtre
Colloque 140 ans de vie musicale à Angers

29 novembre2017 20h Grand Amphi de l’UCO rue Rabelais
Concert 140 ans de musique française
avec la participation de MINIUM21
et la création de la pièce commandée pour l’occasion au
compositeur Roger Tessie

SAISON 2017-2018 – MINIUM21

Deuxième saison

 

Les compositeurs d’aujourd’hui viennent partager avec le
public angevin les musiques qu’ils ont écrites et répondre à ses
interrogations.

Après un deuxième concert à Berne (Suisse) le 19 mars 2017,
l’ensemble MINIUM21 créé par la Société des Concerts Populaires propose trois rendez-vous :

 

 

  • 10 juin 2017 20h30 Abbaye du Ronceray
    Saariaho, Bleuse, Clozel, Fraisse, Satie : Parade (arrangement
    par Vincent Mauduit)
    Carine Honorat, flûte – Perrine Chagnaud et Odile Thary, violons
    Isabelle Delapeyronnie, contrebasse – Vincent Mauduit, percussions.
    TARIFS 19 € placement libre
    3 € moins de 25 ans
    Billetterie sur place 1 heure avant le concert

 

  • 30 juin 2017 20h30 Musée des Beaux-Arts
    Tessier, Fumet, de Romain, d’Indy, Saint-Saëns
    Carine Honorat, flûte – Émilie Jacquin, clarinette – Hélène Desmoulin,
    piano – Paul Ben Soussan, violoncelle.

 

  • 29 novembre 2017 Concert à l’UCO grand Amphithéâtre rue
    Rabelais Angers
    Création de la pièce commandée au compositeur Roger
    Tessier.

Mercredi 5 Juillet 2017 – Hervé Billaut / Guillaume Coppola

Image

Église d’Épiré
Mercredi 5 juillet 2017 – 20h30

 

Hervé Billaut
Guillaume Coppola,
pianos

 

 

Après avoir fait salle comble aux Mardis Musicaux le 7 mars
dernier avec le Quatuor Alfama, Guillaume Coppola revient
en compagnie cette fois d’Hervé Billaut.
Deux pianistes dont la complicité est évidente dans cet
exercice équilibriste du piano à quatre mains qu’ils pratiquent
depuis des années avec un plaisir évident.

Bach             Sonatine de l’“Actus tragicus”
Choral “Alle menschen müssen sterben” (transcr. G. Kurtag)
Schubert    Divertissement à la hongroise
Brahms      Valses et Danses hongroises

Programme des festivités : ici

bulletin de réservation: ici

Jeudi 6 Juillet 2017 – Trio SR9

Église d’Épiré
Jeudi 6 juillet 2017 – 20h30

 

TRIO SR9 marimbas

Nicolas Cousin,
Paul Changarnier,
Alexandre Esperet

 

 

 

Fondé en 2010 au CNSM de Lyon par Nicolas Cousin, Paul
Changarnier et Alexandre Esperet, le Trio SR9 défend une vision
créative de la percussion classique à trois marimbas avec
lesquels il transcrit un répertoire de grands compositeurs et joue
de jeunes auteurs contemporains.
En octobre 2015 le trio a sorti son premier CD “Bach au marimba”.
Un résultat très surprenant, fidèle et novateur.

Bach                     Andante en mi mineur BWV 1027
Sarabande en mi mineur BWV 996
Sonate n°1 en trio en mi bémol BWV 525
Haendel              Allemande – Suite en ré mineur n°3 HWV 436
F. Couperin       Courante – Les Nations «L’Impériale»
Rameau              Sarabande – Suite en la
Purcell                 Menuet en ré mineur Z T688
Bach                     Gigue – Suite Française n°5
Mendelssohn    Romances sans paroles Op.67

Programme des festivités : ici

bulletin de réservation: ici

Vendredi 7 Juillet 2017 – Quatuor Bela

Église de Savennières
Vendredi 7 juillet 2017 – 20h30

Quatuor Bela
Frédéric Aurier, Julien Dieudegard,
violons,
Julian Boutin,
alto, Luc Dedreuil, violoncelle,

 

 

Bach, Hus, à Savennières, quoi de plus naturel ?
Minimalisme ultra-rythmique du compositeur belge contemporain
Walter Hus et savante simplicité de J.S Bach dans l’Art de la
Fugue. Une volonté commune de rendre à la musique sa valeur
fonctionnelle, religieuse pour Bach, quotidienne et populaire
pour Hus.

 

Bach L’Art de la fugue pour quatuor à cordes : Fugues 1, 4 et 6
Hus  Quatuor à cordes « La Théorie des Cordes » Extrait : Passacaille
Bach Variations ‘’Golberg’’  pour trio à cordes (extraits)
Hus Cadenza pour violon solo
Bach Prélude de la partita III BWV 106 pour violon solo
Hus Müürwerk  Trio à cordes
Bach  L’art de la fugue : Fugue à 4 voix
Hus Five to Five pour quatuor à cordes

Programme des festivités : ici

bulletin de réservation: ici

Samedi 8 juillet 2017 – François SALQUE et ses violoncelles

Église de Savennières
Samedi 8 juillet 2017 – 19h

 

François Salque
et ses violoncelles

 

 

“Impérial dans tout ce qu’il touche” (Diapason)
Invité des Mardis Musicaux le 27 avril 2017 avec Paul Meyer
et Eric Le Sage, François Salque revient, à Savennières cette
fois pour jouer en solo et avec de jeunes violoncellistes qu’il a
choisis pour Musique dans les Vignes.

Monterverdi        Lamento d’Ariane, ensemble de violoncelles
Bach                        Aria, ensemble de violoncelles
Kodaly                    Sonate opus 8
Bach                        Suite n°1 en sol majeur pour violoncelle seul
Neuburger           Sonate pour violoncelle seul
Villa-Lobos          Bachianas Brasileiras n°1 Embolada et Prélude ensemble de violoncelles

Programme des festivités : ici

bulletin de réservation: ici

Vendredi 22 septembre 2017 – Alexander Kniazev / Jean Guillou

Vendredi 22 septembre 2017
20h30 Grand Théâtre

Alexander Kniazev, violoncelle
Jean Guillou, piano

 

 

Alexander Kniazev est souvent présenté comme LE successeur de
Mtislav Rostropovitch, ce n’est pas sans raisons.
Né en 1961 à Moscou, il commence le violoncelle à six ans avec
Alexander Fedorchenko et entre au Conservatoire de Moscou à dixhuit
ans.
Dans le même temps, il étudie l’orgue dont il continue à jouer
aujourd’hui (petite démonstration le lendemain à la cathédrale
d’Angers avec Jean Guillou?)
Il obtient de très nombreux prix internationaux, est deuxième prix
du Concours Tchaïkovski de Moscou en 1990 et est nommé meilleur
musicien de l’année 1999 en Russie.
Il se produit depuis sur les plus grandes scènes du monde, avec, pour
partenaires de musique de chambre : Valery Afanassiev, Elizabeth
Leonskaja, Andrei Korobeinikov, Vadim Repin, Nikolaï Lugansky et
Jean Guillou avec lequel il sera deux jours de suite à Angers.

Brahms    Quatre chants sérieux (Vier ernste Gesänge), op. 121
Sonate       n°3 op. 108 en ré mineur
Franck       Sonate en la majeur

Contemporaines de la création de la SCP, deux œuvres de Brahms
l’une pour la voix, l’autre pour le violon et la mythique Sonate de
Franck, monument de la musique romantique, toutes les trois en
version violoncelle et piano, ouvrent la saison anniversaire des 140 ans.

Samedi 23 septembre 2017 – Jean Guillou / Alexander Kniazev

Samedi 23 septembre 2017
20h30 cathédrale d’Angers

Jean Guillou, orgue
Alexander Kniazev, violoncelle

 

 

On ne présente plus Jean Guillou à Angers où il est né le 18 avril 1930
et où il a été titulaire de l’orgue de l’église Saint-Serge à …12 ans.
Compositeur, écrivain, pianiste, professeur, concepteur d’orgues,
titulaire des grandes orgues de Saint-Eustache à Paris pendant plus
d’un demi-siècle, il est un interprète au jeu virtuose et à la vision
novatrice du grand répertoire organitisque.
Il a écrit pour instruments solos, voix, formations de chambre et grand
orchestre. Son travail, sa sensibilité et son inventivité ont repoussé les
limites techniques de l’orgue et donné à ses œuvres une singularité
toute particulière.
Plusieurs décennies d’enseignement dans le monde, dont 35 ans de
master-classes à Zürich, lui ont permis de faire éclore des générations
nouvelles d’organistes de grand talent.

J.S Bach       Sonate n°2 en ré majeur BWV 1028
Sonate n°3 en sol mineur BWV 1029
Choral “Nun Komm, der Heiden Heiland” BWV 659
Sicilienne de la sonate pour violon n°4 BWV 1017
Chaconne de la partita n°2 en ré mineur BWV 1004 (arr. pour violoncelle)
J. Guillou     Fantaisie-concertante pour violoncelle et orgue

Le dialogue de l’orgue et du violoncelle, un défi à soutenir dans ce
programme en partie dédié à J.S Bach. Alexander Kniazev proposera
sa vision de la Chaconne, chef-d’œuvre écrit à l’origine pour le violon.
La Fantaisie-concertante de Jean Guillou, entre puissance et poésie
pure, réunit les deux instruments pour conclure les deux concerts.

Mardi 3 octobre 2017 – Geneviève Laurenceau / David Bismuth

Mardi 3 octobre 2017
20h30 Grand Théâtre

 

Geneviève Laurenceau, violon
David Bismuth, piano

 

 

Geneviève Laurenceau est l’une des plus brillantes représentantes du
violon français actuel.
Chambriste, soliste, directrice de festival, professeur, elle a été élue
“artiste de l’année” par Res musica en 2011. Cette année elle consacre
à la musique française un enregistrement avec David Bismuth.
Désigné par le magazine “Pianiste” comme l’un des dix pianistes
français les plus doués de sa génération, David Bismuth se distingue
par son jeu lumineux et profond où se conjuguent, sans ostentation,
science de l’architecture et poésie du timbre, comme le constatent
au début de chaque été les habitués du Festival Musical de Durtal.

Falla               Suite populaire espagnole
Granados        Danse espagnole, Andaluza (transcription Kreisler)
Saint-Saëns    Introduction et Rondo capriccioso en la mineur
Allegro appassionato, pour piano
Sonate n°1 en ré mineur

Des oeuvres à la charnière des XIXème et XXème siècles, espagnoles avec
Falla et Granados, françaises avec Saint-Saëns. Les premières évoquent
une musique populaire savoureuse, tandis que le compositeur français
incarne un classicisme qui peut être ‘’capricieux’’, “passionné”, et
requiert une virtuosité brillante de la part des deux instrumentistes.

Mardi 17 octobre 2017 – Quatuor Akilone

Mardi 17 octobre 2017
20h30 Grand Théâtre

 

Quatuor Akilone
Élise de Bendelac, Émeline Conce, violons,
Louise Desjardins, alto, Lucie Mercat, violoncelle,

 

 

Quatre filles dans le vent à qui le premier grand prix du 8ème Concours
international de quatuor à cordes de Bordeaux en mai 2016 vaut
d’être programmées dans la saison des Mardis Musicaux.
Né à Paris en 2011 de la rencontre de quatre personnalités aussi
sensibles qu’affirmées, le Quatuor Akilone a une vision profonde et
poétique des oeuvres qu’il aborde.
Il défend le vaste répertoire du quatuor à cordes avec intelligence,
fantaisie et musicalité.

Beethoven      Quatuor op. 18 n°6
Webern            Op. 5 et op 9 Bagatelles
Schumann      Quatuor n°1

Trois quatuors, trois styles différents : Beethoven avec le sixième
quatuor Lobkowitz au célèbre final portant l’indication Malincolia
(La Mélancolie) s’inscrit encore dans le style classique. La liberté
d’écriture du premier quatuor de Schumann est toute romantique.
Et Webern, avec les Cinq Mouvements pour quatuor à cordes, et les
Six Bagatelles, compose des pièces miniatures qui disent l’essentiel
en quelques mesures. Le développement formel laisse place au
raffinement sonore.