Mardi 27 Novembre 2018 – François-Frédéric Guy

27 novembre 2018 20h30 Grand Théâtre

 

 

François-Frédéric Guy Récital de piano

 

Liszt Bénédiction de Dieu dans la Solitude
Debussy Préludes (extraits du livre 2)
Brahms Intermezzi op.119
Beethoven Variations Eroïca

 

C’est après avoir entendu Lamartine lire la Bénédiction de Dieu dans la solitude que Liszt a entrepris de traduire musicalement le poème.

Une virtuosité pianistique pour exprimer une sensibilité mystique.

Les Préludes de Debussy sont tout aussi imprégnés de poésie, avec des colorations contrastées passant du mystère proche du silence à l’exubérance débridée.

L’opus 119 de Brahms est sa dernière œuvre pour le piano.

Les trois Intermezzi progressent de la mélancolie profonde jusqu’à l’insouciance gracieuse.

Enfin un monument pianistique peu souvent joué : les Variations Eroïca de Beethoven, quinze Variations et Fugue sur un thème du ballet Les Créatures de Prométhée que le compositeur reprendra dans le final de la Symphonie Héroïque.

Masterclass mercredi 28 novembre à 10h

 

Vendredi 11 Janvier 2019 – Henri Demarquette – Fabrizio Chiovetta

11 janvier 2019 20h30 Grand Théâtre

 

 

Henri Demarquette, violoncelle
Fabrizio Chiovetta, piano

 

Schubert Sonate Arpeggione D.821
Britten Sonate pour violoncelle et piano en ut majeur op.65
Brahms Sonate pour violoncelle et piano n°1 en mi mineur op.38

 

Schubert compose cette jolie sonate pour promouvoir un instrument aujourd’hui disparu, l’arpeggione, croisement de la guitare et du violoncelle.

La sonate de Britten est dédiée à Rostropovitch. Les cinq mouvements assez courts se suivent dans une grande diversité d’expressivité évoquant parfois Bartók.

La première sonate pour violoncelle et piano de Brahms fut parfois surnommée “sonate pastorale” pour sa simplicité non dénuée de profondeur, mais sans emphase.

 

Mardi 12 Février 2019 – Quatuor Debussy

12 février 2019 20h30 Grand Théâtre

 

 

Quatuor Debussy

 

Lekeu Molto adagio
Janácek Quatuor n°2 “Lettres intimes’’
Chostakovitch Quatuor n°8 en ut mineur op.110
Mendelssohn Quatuor Requiem pour Fanny op.80
Prokofiev Ouverture sur un thème hébraïque en ut mineur op.34 (sextuor*)

Destination mélancolie.

Lekeu traduit dans son Molto Adagio les paroles du Christ : Mon âme est triste jusqu’à la mort.

Dans son deuxième quatuor, Janácek exprime l’amour qu’il vit alors.

En 1960, il n’était guère possible à Chostakovitch d’évoquer les éléments autobiographiques que ce quatuor contenait, mais il s’en expliqua par la suite.

Le désespoir causé par la mort de sa sœur donne à ce quatuor, nommé plus tard Requiem pour Fanny, un ton inhabituel pour Mendelssohn.

La musique klezmer, à la fois triste et joyeuse, sert de thème à cette courte pièce de Prokofiev.

* Avec la participation de deux élèves du CRR d’Angers

 

Mardi 19 Mars 2019 – Marie-Pierre Langlamet – Quatuor Sine Nomine

19 mars 2019 20h30 Grand Théâtre

 

 

Marie-Pierre Langlamet, harpe
Quatuor sine nomine

 

Debussy Suite bergamasque pour harpe solo
Caplet Conte fantastique quatuor et harpe d’après Edgar Allan Poe
Debussy Quatuor en sol mineur op.10 Danse sacrée et danse profane pour harpe et cordes

 

Une harpe et un quatuor à cordes dans un programme de musique française : Debussy et son ami trop méconnu, André Caplet, au tournant des XIXe et XXe siècle.

Une transcription pour harpe de la Suite bergamasque avec le célèbre Clair de lune, puis le Conte fantastique d’après Edgar Allan Poe, de Caplet.

Retour ensuite à Debussy avec son unique quatuor, enfin les Deux Danses : Danse sacrée et Danse profane, pour harpe et orchestre ici remplacé par le quatuor.

CRR d’Angers – Masterclass mercredi 20 mars à 10h

 

Mardi 7 Mai 2019 – Trio Orion

7 mai 2019 20h30 Grand Théâtre

Trio Orion cor, violon et piano
Olivier Darbellay, cor
Noëlle-Anne Darbellay, violon et voix
Benjamin Engeli, piano

Tessier Épode et Épilogue pour cor
Koechlin Quatre petites pièces pour violon, cor et piano
Darbellay Incident Room, violon et voix
Alani, violon, cor et piano
Rachmaninov “Moments Musicaux” n°1 en si bémol mineur, op.16
Brahms Trio pour violon, cor et piano en mi bémol majeur op.40

 

Le cor est rarement présent dans la musique de chambre.

Lorsque Brahms, inspiré par ses promenades en Forêt-Noire, compose le Trio op.40, il l’écrit à l’origine pour cor de chasse.

Koechlin associe aussi le cor à la forêt dans ses Quatre petites pièces, intitulées entre autres : Dans la forêt, et L’appel de la chasse.

Les œuvres de Roger Tessier et de Jean-Luc Darbellay mettent en valeur l’originalité de l’instrument.

Deux œuvres complètent le programme : le premier des Moments Musicaux de Rachmaninov, pour piano, et Incident Room, de Darbellay, où la voix se mêle au violon.

CRR d’Angers Masterclass mardi 7 mai à 10h